Ecole centrale
Cour intérieure
1, rue Icoanei, s 2
Bucarest
1890

Architecte
Ion MINCU

A l'origine école pour les filles, cette construction a été transformée en lycée. Le plan sous forme rectangulaire - quatre corps avec rez-de-chaussée et étage ferment une cour intérieure - est une organisation fréquemment employée dans l'architecture scolaire française à la fin du XIXe siècle - Mincu avait travaillé pour un tel projet auprès de l'architecte français Thierry-Ladrange.

L'architecture très sobre des façades a recourt à une partition horizontale en deux registres, séparés par l'intermédiaire d'une bande médiane, à la hauteur du plancher, au-dessus du rez-de-chaussée, réalisée en céramique émaillée. La façade principale orientée vers le sud a les côtés est et ouest marqués par deux volumes décrochés qui divisent la façade en trois parties sur le plan vertical: le corps central sur l'axe duquel se trouve l'entrée principale, encadrée par deux colonnes et couronnée d’un fronton triangulaire généré par un mouvement subtil de la ceinture médiane. Les deux volumes en saillie des extrémités de la façade présente sur l'axe de l'étage un volume en encorbellement soutenu par les consoles en céramique émaillée. Les linteaux des fenêtres sont réalisés dans le même matériau, tout comme les consoles qui soutiennent les petits arcs situés sous l'auvent, ainsi que la décoration qui entoure l'auvent du portique de la belle cour intérieure. Tous ces éléments sont des témoignages de l'influence de l'architecture de Constantinople que Mincu a pu connaître lors de ses visites dans la ville située sur le Bosphore.

Matériaux : Brique, enduit à poussière de pierre, décoration en céramique émaillée

Techniques : Murs porteurs, planchers et charpente en bois

Influences : L'architecture scolaire française à la fin du XIXe siècle, l'architecture monastique de Valachie pendant le XVIIe et le XVIIIe siècles et l'architecture constantinopolienne.

Contexte urbain : Situé au carrefour des rues Icoanei et J. L. Calderon, le bâtiment s'aligne sur les deux rues et se trouve en retrait par rapport à la rue Icoanei.

Classé monument d’architecture