Ecole de gendarmerie
5, rue Armatei Romane
Oradea
1912-1913

Architecte
Joszef VAGO

Ecole de gendarmerie à l'origine, il dépend aujourd'hui de l'Université d’Etat Petru Maior de Oradea. A la différence de la plupart des édifices réalisés dans les premières décennies du siècle et en conjonction avec les évolutions des "modernismes" européens présentés, l’ancienne Ecole de gendarmerie ne se réduit pas à un volume singulier, mais elle est une collection d’édifices, de dimensions et de fonctions différentes, mais dessinés et réalisés comme un complexe cohérent, où l’architecte-constructeur a conçu le bâtiment principal, ainsi que les pavillons secondaires, traités comme des villas. Le projet a guidé ici également le traitement paysager du jardin, le décor intérieur, mais aussi les accessoires” symboliques et de fonctionnement, comme la porte d’accès ou les petits pavillons de guet. L’auteur, Vago Joszef (architecte de notoriété européenne, prix I/II ex aequo au concours pour le Palais des Nations de Genève; père de l’architecte, Pierre Vago) s’exprime par des volumes primaires articulés avec discernement, épurés du décor appliqué. Le tympan triangulaire de la façade, le toit simple à pentes rapides et la composition des vides sur des murs pleins dominants rappellent le langage architectural de Saarinen ou McIntosh. Le campus de Oradea s’encadre dans la classe de l’orientation théorique qui a guidé les recherches de Kos Karoly ou Thoroczay-Wiegand, lié par l’esprit transylvain en architecture et a beaucoup contribué à la promotion ultérieure d l’authenticité régionale. Toujours à Oradea, l’architecte Vago Joszef a réalisé avec son frère, l’architecte Vago Laszlo (1875-1933), avec lequel il a travaillé en partenariat, un oeuvre exceptionnel de la même orientation stylistique, la villa La Roche (11 rue Iosif Vulcan ), qui est malheureusement très dégradée.

Matériaux : Brique, bois, pierre

Techniques : Murs, structure en béton armé, charpente en bois à couverture de tuile, pierre apparente, panneaux

Influences : Architecture d’orientation généraliste, dans l’esprit de la philosophie architecturale de l’école de Glasgow ou de l’orientation des écoles régionalistes du Nord au début du siècle.

Contexte urbain : Campus pavillonnaire situé dans un ample espace planté, dominé par une végétation abondante