Chambre de commerce et d’industrie
7, rue Primariei
Targu Mures
1909

Architecte / ingénieur de structure 
Ede THOROCZAY-WIEGAND
Sandor RADO

Chambre de commerce et d’industrie du département de Mures (après avoir été, pendant beaucoup d’années, la rédaction d’une revue littéraire de langue magyare). L’auteur de l’édifice, Thoroczai-Wiegand Ede, a été non seulement architecte, mais aussi peintre, décorateur, designer de mobilier et critique d’art. Avec une célébrité établie très tôt et avec une oeuvre vaste, construite à Budapest et en Transylvanie, il est l’un des plus intéressants créateurs de l’époque, précurseur influent, avec Kos Karoly, de la direction organiciste dans l’architecture central-européenne. Il a vécu et réalisé à Targu Mures plusieurs oeuvres, parmi lesquelles se distingue la Chambre de commerce du département, récemment réinstallée dans son ancien siège. Le bâtiment présente un plan fonctionnel sur lequel s’élève un assemblage de volumes primaires. Un semi-cilindre et un corps rectangulaire encadrent l’accès principal.

La composition libre et l’utilisation d’un répertoire réduit d’éléments de façade (vides de formes claires, balconnets ou gardes-corps décrochés) sont soutenues par l’alternance et le voisinage élégant et élaboré des matériaux (pierre, brique et bois), parfois interprétées de façon sculpturale, comme dans la séquence des trois fenêtres sur le tympan triangulaire. Le seul accent strictement ornemental est le motif sécessionniste des quatre carrés noirs. En bon état de conservation, l’esprit du bâtiment a été quand même modifié par une récente restauration en couleurs inadéquates.

Matériaux : Briques, pierre, bois

Techniques : Murs porteurs, briques apparentes, charpente en bois, couverture de tuiles, soubassement en pierre massive, fer forgé.

Influences : L’esprit de l’architecture régionaliste contemporaine développée surtout au Nord de l’Europe, épurée de détails décoratifs et de folklorisme excessif, en faisant appel à des solutions organiques et à des compositions libres pour le plan et la façade et aux traditions constructives, aux formes et aux matériaux locaux.

Contexte urbain : Rue latérale au centre de la ville, avec une végétation abondante et des limites relativement closes, dominée par la façade de l’aile nord de la préfecture