Maison Roda
rue Sant Llàtzer, 58
Figueres
1911

Maître bâtisseur
Sebastià PI i PI

Cette maison a été édifiée sur un terrain un peu plus large que les terrains voisins, profitant d'un mur de clôture antérieur de la hauteur du rez-de-chaussée et comportant des portes et des fenêtres d'après un modèle formel néoclassique, comme il arrivait souvent dans la ville. De cette manière, le rez-de-chaussée, à la décoration moderniste superposée à un schéma préexistant, tandis que le premier étage et le couronnement correspondent à une conception d'organisation librement choisie par l'architecte. On peut parler d'un Modernisme épidermique puisque les intérieurs correspondent sans doute à une typologie traditionnelle à cette époque-là, adaptable à d'autres styles décoratifs. Malgré ce qui a été dit ci-dessus, il s'agit d'une façade d'intérêt indubitable - restaurée avec un chromatisme exagéré - avec une influence des formes de l' Art Nouveau dans le rez-de-chaussée et l'étage et de la Sezession dans la zone de couronnement. La décoration de la façade est le produit d'une composition équilibrée sans qu'on centre l'attention dans une partie concrète, mais dans tout l'ensemble. Notons aussi l'équilibre entre horizontalité (long balcon, lignes des linteaux et ligne décorative de couronnement) et verticalité (corps central de couronnement, avec des bandes verticales en manière de pilastres et latéraux, renforcés avec les mêmes bandes) Dans le couronnement, il faut souligner les formes plus géométriques, avec des têtes féminines sur des bandes verticales qui font ressortir la verticalité; le petit balcon central concentre l'intérêt de toute la partie supérieure de l' édifice et les éléments ponctuels végétaux ou floraux (couronnement, soupiraux) Il faut mentionner l'emploi de trencadís en céramique, ainsi que d'autres éléments en céramique. Enfin, on remarque l'inscription "HEJME" dans la partie supérieure, un mot en espéranto qui signifie "dans ta maison"

Bien Culturel d'Intérêt Local