"La Económica Palafrugellense"
rue Botines, 11 Sant Martí, 18
Palafrugell
1925

Architecte
Rafael MASÓ i VALENTÍ

Grand édifice situé à l'angle de deux rues pas très larges dans les vieux quartiers de Palafrugell. Cet édifice de Rafael Masó doit être situé dans le contexte de la puissante organisation ouvrière qui existait dans une ville éminemment industrielle comme celle-ci pendant le premier tiers du XXe siècle. Il s'agit d'une coopérative de consommateurs, c'est à dire une coopérative qui permettait aux associés d'acheter des produits à un prix plus convenable, moyennant l'achat en gros aux fournisseurs. En plus, la Coopérative fonctionnait aussi comme entité socioculturelle. Ce mouvement coopératif, assez répandu en Catalunya au début du XXe siècle, a disparu en grande partie après la guerre espagnole de 1936-39. Il s'agit d'un édifice en rez-de-chaussée sur une partie et en rez-de-chaussée et un étage dans l'autre, avec une façade qui fait le coin de la rue. Il a été restauré récemment par l'architecte Jordi Casadevall et il a été transformé en bibliothèque. La composition des façades repose autour de deux entrées, l'une dans chaque rue, qui centrent les fenêtres et organisent les éléments décoratifs tout autour. La composition a un fort caractère horizontal, obtenu avec des bandes en pierre qui parcourent les façades et unifient les groupes de fenêtres, avec des sgraffites de cordons et avec la disposition des différentes textures et couleurs apparaissant sur les façades. L'édifice montre le langage personnel de Rafael Masó: importance des textures (pierre, crépi gros, crépi fin, sgraffites avec des motifs à cordons); l'emploi d'éléments en céramique vernissée verts et bleus, plats ou avec des reliefs géométriques; emploi de reliefs sculptés en terre cuite fumée (faits par Jaume Busquets); différents éléments sculptés en pierre. Cet édifice appartient à la dernière époque de Rafael Masó, la plus personnelle, qu'il faut inclure dans le Noucentisme. Mais on a déjà dit dans plusieurs endroits que le Noucentisme de Masó a quelques points de contact avec le Modernisme: importance des matériaux et de leurs textures et leur chromatisme, emploi de la céramique, contrôle de l'architecte sur tous les détails décoratifs de l'édifice qui forment une partie intégrante de l'architecture, etc.

Bien Culturel d'Intérêt Local

Artistes: Jaume Busquets, reliefs en terre cuite