Maison Trinxeria
place Coma, 16
Cassà de la Selva
1897

Architecte
Josep BALET i DURAN

Grande maison mitoyenne sur une des places de la ville, à rez-de-chaussée et deux étages. Sur une façade plate, avec soubassement en pierre et crépi avec découpes et imitation d'ouvrage en pierres de taille, se détachent les ouvertures, autour desquelles se concentrent les éléments décoratifs sculptés, les balcons et le couronnement de l'édifice, de même profusément ornementés à décoration sculptée.

Sur ce qui pourrait être une façade symétrique avec trois axes - malgré le léger déplacement de ceux-ci vers la gauche - se dessinent deux axes virtuels, l'un vertical et l'autre horizontal, en forme de croix, qui cassent la symétrie et le statisme de la façade, en la rendant plus dynamique. À tout cela il faut ajouter les trois couronnements au-dessus des fenêtres du deuxième étage, qui "lancent" l'édifice vers le haut d'une manière frappante. Il s'agit sans doute d' un édifice à claire influence néogothique par beaucoup des motifs décoratifs qu'il utilise.

Cependant, et cela vaut la peine de le présenter ici comme un exposant d'un Modernisme d'influence néogothique, aussi bien par la composition, symétrique et dynamique, que par les formes des trois couronnements déjà signalés et par les éléments sculpturaux qui se combinent parfaitement avec l'architecture dans une synthèse de différentes techniques artistiques. Sans doute, ceci ne peut pas s'appliquer au Gothique mais c'est l'une des caractéristiques propres au modernisme qui, de la même façon, envisagent l'intégration de différentes techniques artistiques à l'architecture.

On pourrait dire, par contre, que le dynamisme des édifices à base de la combinaison de rythmes à la fois verticaux et horizontaux qe l'on trouve dans quelques édifices modernistes, n`est pas une caractéristique de l'architecture gothique.