École Joan Bruguera
Gran Via de Jaume I, 24
Girona
1908

Architecte
Martí SUREDA i VILA

Grand édifice à rez-de-chaussée et un étage situé sur un terrain en angle dans une avenue importante du centre de la ville. L'angle en pan coupé où se situe l'accès devient la façade principale. Les autres deux façades, avec les grandes fenêtres propres aux écoles abritent les salles de classe. La typologie scolaire de cet édifice, aujourd'hui habituelle, a été innovatrice en son temps. Il est basé sur le modèle éducatif de l'Ecole Primaire - c'est à dire qui sépare les élèves en différents cours - et de l'école, édifice comme oeuvre d'art. Cet édifice possédait, au pan coupé, un couronnement à base de créneaux et autres éléments décoratifs, qui a disparu pendant les années 60 du XXe siècle quand on a ajouté un deuxième étage. Il n'y a pas longtemps, on a restauré l'école, on a éliminé l'étage ajouté et on a construit un nouveau couronnement à l'endroit de l'original. C'est une architecture basée sur la pierre et la brique, aux influences du style appelé "Renaissance", un certain type de prémodernisme uni à la construction artisanale et détalliste à influence médiévale, comme la première époque de Domènech Montaner. Les façades latérales montrent la préoccupation pour trouver un type de solution de composition liée à une suite et une répétition - avec un rôle plus important des éléments décoratifs dans ce cas , on pourrait trouver des parallélismes avec l'architecture industrielle de l'époque - sans oublier le besoin de disposer de grandes fenêtres. Mais c'est sur la façade principale où se trouvent la plupart des éléments décoratifs et des éléments, comme colonnes et fenêtres, qui montrent les influences médiévales. On y trouve des carreaux en céramique aux reliefs décoratifs, des panneaux aux mosaïques polychromes géométrique ou floraux, des blasons et de grands vitraux aux motifs floraux;les éléments décoratifs et reliefs en pierre, le travail du bois, la décoration florale incise et du fer forgé aux formes et florales sont moins importants. Cependant, les éléments décoratifs ne sortent pas d'endroits bien définis et ils montrent une grande retenue. Ce bâtiment a été rénové en 2000 sous la conduite de Joan TARRÚS i GALTER.

Bien Culturel d'Intérêt Local